AVANCE OU RACHAT ? Faire un retrait sur son assurance vie

Partager cet article

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Pour faire face aux dépenses de rentrée, vous pouvez à tout moment « puiser » dans votre contrat d’assurance vie. Mais pour profiter au mieux de cette possibilité, vous devez choisir entre les 2 modes de retrait possibles : l’avance ou le rachat partiel.

 

Quelle différence entre l’avance et le rachat partiel ?

  • L’avance, qui continue d’être rémunérée sur le Fonds Garanti, est un retrait temporaire qui s’apparente à un prêt remboursable et supporte par conséquent un coût.
  • Le rachat partiel est un retrait définitif d’une partie des sommes disponibles sur votre assurance vie, ce qui peut donner lieu à une fiscalité.

La première différence repose donc sur le fait que l’avance doit être remboursée… mais il y en a d’autres.

 

Pourquoi choisir l’avance ?

L’avance répond à un besoin temporaire et de courte durée (jusqu’à 3 ans) et peut s’avérer plus intéressante qu’un crédit à la consommation. Ses principaux atouts sont sa neutralité fiscale et sa souplesse d’utilisation (variable selon les contrats).

FISCALITÉ : Vous pouvez récupérer une partie de votre épargne sans taxation au titre de l’impôt sur le revenu.
MONTANT : Le montant de l’avance peut être plafonné. Par exemple, pour le contrat d’assurance vie Afer, il est au minimum de 100 € et au maximum de 80% de votre épargne constituée sur le Fonds Garanti en euros.
REMBOURSEMENT : Vous pouvez rembourser votre avance en une ou plusieurs fois à votre rythme mais avant un terme recommandé de 3 ans. Délai qui peut toutefois être renouvelé par tacite reconduction. De plus, lorsque vous rembourserez votre avance, vous n’aurez pas à payer de frais de versement.
COÛT : Pour le contrat d’assurance vie Afer, l’avance continue d’être rémunérée comme si elle était toujours sur le Fonds Garanti en euros mais supporte un coût, déterminé en début d’année par l’association et les sociétés d’assurances. Pour 2021, le coût annuel d’une avance s’élève à 2.35 %.

L’avance est aussi une opération très souple car vous pouvez demander sa transformation en rachat partiel si, à l’usage, vous vous rendez compte que vous ne pourrez pas la rembourser. Cette transformation pourra cependant entrainer une fiscalisation des intérêts.

 

Quand choisir le rachat partiel ?

Le rachat partiel est la solution la plus répandue pour bénéficier d’un complément de revenu ou faire face à une dépense significative ponctuelle. Il faut l’utiliser notamment lorsque vous ne comptez pas, à court terme, réalimenter votre adhésion Afer.
FISCALITÉ : Contrairement à l’avance, le rachat partiel peut entrainer une imposition des produits, selon plusieurs critères, notamment l’ancienneté de l’adhésion. Dans ce cas, le mode d’imposition est choisi au moment de la demande de rachat (intégration dans les revenus imposables ou prélèvement forfaitaire).
MONTANT : Par exemple, pour le contrat d’assurance vie Afer, le montant minimum pour un rachat ponctuel est de 100 €, et vous pouvez retirer la quasi-totalité de votre épargne en laissant un minimum de 100 € sur le Fonds Garanti en euros.

Vous pouvez également mettre en place un plan de rachats programmés. Vous aurez ainsi l’opportunité de planifier vos rachats selon une périodicité (1 à 12 fois par an) et un montant (minimum de 400 € par opération) que vous aurez défini librement.

 

Notre conseil

Le choix entre ces 2 types d’opération dépend de votre situation financière et de l’ancienneté de votre adhésion. Nous vous conseillons d’échanger avec votre conseiller Les Bureaux de l’Épargne qui vous guidera au mieux pour optimiser l’opération dans ses moindres détails et vous proposer des simulations qui vous permettront d’y voir plus clair.

Article rédigé le 03 septembre 2021

Une question ? Une précision ? Un conseil ?
Contactez votre conseiller en cliquant sur le bouton ci-dessous.

Contactez-nous

Merci de remplir ce formulaire en exposant votre demande et vos préférences pour qu’un de nos conseillers spécialisés puisse vous rappeler.